Découvrez les archives de Heavy Metal, la version américaine de Métal hurlant



Le magazine Métal hurlant, publié entre 1975 et 1987, a changé le visage de la bande dessinée française. Mais pas seulement : quelques semaines après la création du magazine, l'éditeur américain Leonard Mogel découvre Métal hurlant et décide rapidement de l'exporter outre-Atlantique. Le mois d'avril 1977 voit ainsi la naissance de Heavy Metal, version américaine de Métal hurlant.


 
Après avoir obtenu la licence nécessaire pour publier une version américaine de Métal Hurlant, Leonard Mogel, qui fut en 1981 l' un des producteurs du film homonyme, rebaptisa la publication Heavy Metal, plus susceptible de convaincre le public des États-Unis. Mais qui permettait aussi de s'adresser aux amateurs du genre musical, comme en témoignent plusieurs publicités pour des groupes de l'époque, Iron Maiden en tête...
Dans les premiers numéros, Mogel fait traduire les bandes dessinées des auteurs français, dont Enki Bilal, Philippe Caza, Philippe Druillet, Jean-Claude Forest, Jean Giraud (alias Moebius) ou italiens, comme Milo Manara, Guido Crepax, Stefano Tamburini ou encore Tanino Liberatore. Les univers fantastiques du Métal hurlant d'origine, peuplés de vaisseaux spatiaux, de créatures improbables, de situations fantasques et d'humour subtil se déploient alors sous les yeux des Américains.
Heavy Metal, comme son modèle Métal hurlant, reproduit aussi le goût particulier de ce dernier pour les personnages féminins franchement dénudés... Petit à petit, Heavy Metal s'est affranchi de son modèle, accueillant des histoires originales de Vaughn Bodé, Charles Burns ou Richard Corben, et dépassant bientôt les ventes du magazine français, avec près de 200.000 exemplaires à la fin des années 1970.
S'il a changé à plusieurs reprises de propriétaire, le magazine américain est toujours en activité, avec une publication bimensuelle.
Toute la collection des numéros de Heavy Metal n'est bien sûr pas disponible en ligne, mais il est possible d'en découvrir quelques numéros sur archive.org.
via Open Culture

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés